bobby lapointe - rencontres - Productions Jacques Canetti

« Le nouveau fou chantant »

Quand j’ai rencontré Boby Lapointe, j’étais directeur du catalogue chez Philips.

Le public était agréablement dérouté par les prestations de Boby Lapointe et la presse se plaisait à pointer, sa « fantaisie échevelée »,  sa « loufoquerie achevée », voire à saluer « le nouveau fou chantant »

Au printemps, Boby entre en studio pour enregistrer Marcelle, Aragon et Castille, Insomnie, Framboise et Le Poisson fa, sous la férule rassurante de ce bon Philippe qui, secondant le chef d’orchestre Alain Goraguer, lui indique du doigt les moments où il doit partir.

Un premier 45-tours de deux titres paraîtra en septembre, le cinq titres à la mi-octobre. L’idée d’apparaître en homme-grenouille sur la pochette est de Boby, « il y tenait », pas seulement par allusion au Poisson fa, mais aussi en clin d’oeil à son passé de scaphandrier… « Dans la vie j’ai eu des hauts et des bas, dans les bas j’étais scaphandrier, dans les hauts j’installais des antennes de télévision. »

Si le bonhomme est pudique et, somme toute, mystérieux, il aura toujours ce besoin de faire passer quelque chose de lui-même par le truchement des pochettes de ses microsillons.*

logo Canetti - Productions Jacques Canetti

*Extrait du livre et du coffret « Mes 50 ans de chansons françaises ».