Jeanne Moreau

« Fidèle et exigeante »

Je l’ai connu lorsqu’elle tournait Jules et Jim. Avec François Truffaut, nous avons fait un disque de la bande originale du film.

Lorsque j’ai quitté Philips, pour créer mon label, Jeanne Moreau a accepté d’enregistrer avec moi son premier album. Elle m’a apporté les chansons de Cyrus Bassiak, un jeune peintre d’origine iranienne qui composait à ses heures perdues textes et musiques. Le premier album a été un succès, grâce à la chanson J’ai la mémoire qui flanche. Jeanne est une fidèle et une exigeante.*

logo Canetti - Productions Jacques Canetti

Le témoignage de Jeanne Moreau:

«Les yeux vifs derrière les lunettes, persuasif et obstiné, Jacques Canetti est celui qui a su le premier s’emparer du Tourbillon de la vie et m’entraîner dans un studio d’enregistrement. Grâce à lui, j’ai découvert qu’à travers les chansons, je pouvais exprimer des secrets, lâcher prise, me moquer, m’amuser et laisser une femme, parfois une enfant que je croyais avoir réduite au silence. C‘est lui qui m’a fait connaître le poète Norge, le compositeur Philippe-Gérard, Annette Charlot professeur de chant, des musiciens exceptionnels, des techniciens épatants

Si j’avais cédé davantage à son élan, j’aurais sans doute accumulé d’autres rencontres, d’autres chansons, mais je lui ai résisté. Je le regrette parfois, mais c’est la vie.»

jeanne Moreau signature

*Extrait du livre et du coffret « Mes 50 ans de chansons françaises ».